Etude géographique de l'acceptation d'un vaccin contre la Covid-19 en milieu urbain : exemple de la ville de Daloa (Côte d'Ivoire)
Bouadi Arnaud Ferrand Koffi  1@  , Youssouf Tiene  1@  
1 : Université JEAN Lorougnon Guédé Daloa

Maladie infectieuse émergente, la Covid-19 est provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2, apparue à Wuhan le 17 novembre 2019, dans la province de Hubei (en Chine centrale), avant de se propager dans le monde. Le 11 mars 2020, l'épidémie de la Covid-19 est déclarée pandémie par l'OMS, après avoir prononcé l'état d'urgence de santé publique de portée internationale le 30 janvier 2020. Cette maladie a infecté des millions de personnes dans le monde et causé un nombre considérable de décès. Pour protéger efficacement les populations contre le coronavirus, le gouvernement ivoirien a adopté les vaccins élaborés par plusieurs fabricants, basés dans différents pays. Nonobstant un bon plan de communication proposant aux familles et aux communautés des informations correctes et à jour concernant les vaccins contre la COVID-19, la vaccination se heurte à une résistance de la part des populations. Seulement 16% de la population ivoirienne ont reçu une vaccination complète selon l'OMS (2022) contre 21,4% au Liberia et 18,8% en Guinée (Our World in Data, 2022). La ville de Daloa qui est la troisième ville de la Côte d'Ivoire de par le nombre d'habitant n'échappe pas à ce phénomène. Déterminer la répartition géographique de l'acceptation de la vaccination contre la covid-19 dans la ville de Daloa constitue tout l'intérêt de notre étude dont l'objectif est de mettre en exergue l'intention ou l'accord des populations de la ville de Daloa à recevoir un vaccin contre la covid-19 afin d'éclairer les décisions opérationnelles locales.
Cette étude s'inscrit dans la perspective d'une recherche qualitative et quantitative dont les techniques de collecte des données s'appuient sur un questionnaire adressé aux ménages et des observations dans la ville de Daloa.
Il ressort des investigations que 60% des répondants dans la ville de Daloa sont prêts à accepter un vaccin contre la covid-19. Les femmes sont moins disposées que les hommes à accepter un vaccin. Sur les 25 quartiers que compte la ville de Daloa, seuls les quartiers de Tazibouo, Piscine, Eveché et Kirman ont la majorité des répondants qui sont disposés à accepter un vaccin contre la covid-19. Les raisons de la non-acceptation d'un vaccin de la covid-19 sont : le manque de confiance dans les vaccins sont cités par 28% des répondants. 5% ne pensent pas que les vaccins fonctionnent et 4% croient aux remèdes traditionnels.


Personnes connectées : 1