Transmission différenciée du paludisme à Bouaké : des inégalités socio-spatiales de santé révélées
Kouassi Arsène Adou  1, 2@  , Serge Assi  3@  , Maurice Adja Akré  4@  , Issa Coulibaly  4@  , Carine Yaba Josianne Aoura  4@  , Dounin Danielle Zoh  5@  , Konan Fabrice Assouho  5@  , Pega Tuo  6@  , Kouassi Paul Anoh  7@  , Florence Fournet  8@  
1 : Institut de Géographie Tropicale (IGT), Université Félix Houphouët Boigny, Abidjan
2 : Institut Pierre Richet (IPR), Bouaké
3 : Programme National de Lutte contre le Paludisme/Institut Pierre Richet Bouake
4 : Institut Pierre Richet (IPR), Bouaké
5 : Institut Pierre Richet (IPR), Bouaké
6 : Institut de Géographie Tropicale (IGT), Université Félix Houphouët Boigny, Abidjan
7 : Institut de Géographie Tropicale (IGT), Université Félix Houphouët Boigny, Abidjan
8 : Maladies infectieuses et vecteurs : écologie, génétique, évolution et contrôle
Université de Montpellier : UMR5290, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR5290, Institut de Recherche pour le Développement

L'urbanisation est un phénomène qui modifie les modes de vie et les conditions environnementales des populations et des territoires concernés. En Afrique subsaharienne, restée longtemps en marge du phénomène, l'urbanisation a été fulgurante et elle se poursuit de façon très soutenue. En 2030, selon les projections, la population y sera en majorité urbaine (ONU-Habitat & OMS, 2010). La multiplicité des mécanismes historiques, politiques, économiques, sociaux et environnementaux qui interviennent dans le processus de production de l'espace urbain en fait un phénomène complexe qui n'est pas sans conséquence sur le bien-être des populations urbaines et la qualité de leur cadre de vie. Si l'impact inégal du processus de l'urbanisation sur la santé des citadins n'est plus à démontrer, la compréhension de la combinaison des facteurs qui y participent reste incomplète. Dans l'étude menée à Bouaké, seconde ville de Côte d'Ivoire, nous avons voulu comprendre la genèse des inégalités socio-spatiales de santé au regard du paludisme. Ainsi à partir d'un échantillonnage spatial, nous avons sélectionné quatre quartiers illustratifs de la diversité du paysage urbain de Bouaké pour y collecter des informations sur le paludisme qui sont analysées au regard de l'occupation du sol, appréhendée à partir d'imagerie prise par drone. Les résultats obtenus montrent une prévalence inégale du paludisme selon le quartier. Ces différences peuvent être associées à une exposition différente aux vecteurs du paludisme en lien avec la structuration socio-territoriale des quartiers. A l'intérieur des quartiers, on observe en outre une transmission inégale du paludisme liée aux caractéristiques socio-démographiques des populations.


Personnes connectées : 1